mon courrier s’est soudain arrêté de battre 
lorsque tu es entrée dans ta robe d’élégance
il m’a fallu du temps pour reprendre ma phrase
et trouver les mots de ta silhouette stylée
comme l’écriture de ton poème après des nuits
à tourner devant le miroir de l’âme j’y vois
la démarche cursive de ton lien au monde 

Photo : Clifford Coffin pour le magazine Vogue, 1954.
Publicité

3 réflexions sur “Dodéca si et seulement syllabes #87

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s