la butte me butine 
elle me fait île 
se détache
du reste de la terre
en butte aux boulevards
privilégiant les pavés du village
elle vole
la vedette au vignoble
ignare et trop imbu
faute d’avoir été bu il bave à l’envie
devant la belle étoile
par ma nuit inspirée
je m’étire depuis la pâquerette vers l’abeille

Photo : Joan Miro, "Femmes et oiseau dans la nuit", 1947.
Publicité

2 réflexions sur “Dodéca si et seulement syllabes #49

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s