j’ancre mon ciel 
en toi 
je retourne au printemps 
celui où tu étais dans l’espoir de chaque phrase 
dans quelle langue s’écrira la prochaine saison 
à trop vivre on 
ne voit 
ce qu’il fallait entendre 
dans les mots interdits ces minutes à attendre 
d’avoir pour garantie l’éternité pour nous
je voulais tout 
la fuite 
n’était pas une option 
tu voulais lire en tout le prétexte de douter 
si je m’étais méfiée m’aurais-tu rassurée
je veux remettre 
à hier
la décision dernière
faire qu’on ne la prenne pas 
défaire en nous tout choix
naviguer sur le dos 
au bon gré des étoiles

Photo : Joan Miro, « Femmes devant le soleil », 1942.
Publicité

2 réflexions sur “Son île à elle, ses ailes à lui #79

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s