le ciel est rouge de coquelicots 

à perte de vue 

dans mon assiette

le soleil s’étale comme un jaune

il disparaît dans le sablier

les secondes sont salées

les larmes durent 

toujours

il est encore temps me dit-il 

bientôt il sera trop tard 

je reprends du pavot

Photo : Alexander Calder, « La mémoire élémentaire », 1976.

4 réflexions sur “Le pain, la pomme et les poèmes #21

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s