le vers dans la pomme ne rime pas 

plus mûre la pomme rime 

elle s’abîme

je m’habille de sa peau pulpeuse

parodiant son éclat je ris

on me voit hors saison

déjà

le temps passe il ne refait pas

où trouver la stabilité

sinon 

ailleurs que dans la chair 

je dessine une pomme sur ma peau

pour qu’il me reste sa saveur

dans le souvenir de ses traits

Photo : Pablo Picasso, « Homme accroupi », 1971.

3 réflexions sur “Le pain, la pomme et les poèmes #17

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s