le matin n’a plus de secret en apparence
le réveil est un art de l’anticipation
je crois toujours maîtriser l’outil
quelle surprise
de voir s’échapper ces rêves rebelles de mon lit
et l’étirement sensoriel phénoménal 
auquel je me contorsionne 
le corps étriqué
à dérouler les volutes de mon esprit 
donne une image incomplète de la cathédrale
construite en une nuit 
de spirales et d’hélices

Photo : Aki Kuroda, « Cosmos », 2018 (vernissage ce soir au 43, rue de Montmorency, Paris 3e).
Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s