tu t’entêtes à traiter d’intrépide la petite
peste à pois qui tentait ton désir 
en détail 
toi le diable  
au mépris du printemps 
elle n’a pas attendu t’est tombée 
droit dessus tu l’as vue elle a su tu as chu  

Photo : Alberto Giacometti, “Tête-crâne”, 1934.
Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s