Elle n’était pas ce qu’on appelle la bonne personne née au bon endroit et au bon moment, Eva, personne ne l’avait attendue pour rire, vivre et rêver. En tout cas, c’était sa réelle impression. Elle ne rêvait que d’une chose, être cette personne qu’elle n’était pas, que l’on remarque et qui séduit l’assemblée entière naturellement, sans feindre ni forcer, en restant telle qu’elle-même. En attendant de vivre cette vie rêvée, Eva se prenait de passion pour celle, réelle, des autres, des vies cousues d’instants parfaits, racontés avec une verve où l’exagération et le hasard avaient une place dont elle seule avait très vite compris l’importance toute particulière, à force de reconnaître le refrain familier au creux du rebondissement de chaque récit, cet ingrédient. Une réserve maladive et la traque de signes qui ne révélaient jamais rien, en bien ou en mal, étaient le lot d’Eva qui cachait derrière une épaisse chevelure toute expression de visage qui aurait pu trahir ses multiples craintes et sa déception récidiviste, à chaque fois qu’elle croyait du bout de ses fantasmes inventer un nouveau virage l’occasion d’une évolution qui n’advenait pas, elle-même n’aurait su dire sous quelle forme elle attendait le changement. Sinon qu’il lui fallait l’attendre planquée là, dans une survie un peu sauvage et hors de portée, à continuer de croire qu’une étoile bienveillante viendrait à se manifester et avec elle enfin, cette certitude omniprésente qu’il lui arriverait à elle aussi quelque chose de très personnel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s