J-3. La réservation du taxi pour l’aéroport d’Orly me donne l’impression de mettre en jeu mon temps au marathon, je commence par envisager l’horaire de 3h45 pour être récupérée devant chez moi, avant de me laisser convaincre par d’autres qu’il suffit de partir à 4h30. J’emporte avec moi les « healthy snack » confectionnés par ma sœur, à la pomme et à l’amande, avoine et abricot, datte et graine de chia, un peu de soutien moral qui tient au corps. La deuxième et dernière séance d’ostéo m’a réconfortée elle aussi avec l’idée de me remettre un jour de mes travers passés en mettant toutes les chances dans l’apprentissage au fil d’exercices quotidiens et de manipulations régulières pour adopter une nouvelle posture de course qui me permette d’aller plus loin plus longtemps en gagnant en confiance et en confort. L’ostéo travaille à nouveau le rééquilibrage de l’ensemble du corps pour habituer le bassin à la nouvelle posture, elle constate que je me suis effectivement à nouveau bloquée depuis la dernière sortie longue de dimanche, je lui raconte la séance d’étirements imposés aux Tuileries. Elle me manipule des pieds à la tête et je sens les muscles se détendre, les nerfs réagir sous ses impulsions et certains mouvements se mettre en place pour mieux me soutenir. La séance me laisse dans un état d’épuisement sans précédent, j’ai du mal à aligner deux mots, je file à la chorale comme pour mieux m’en remettre à la bienveillance d’un groupe. Mon corps se laisse porter par le chant, je m’entends chanter sans réfléchir aux paroles, le chant « Youkali » de Kurt Weil me berce presque comme une incantation venue de l’intérieur. Pendant la répétition, je reçois une invitation pour m’inscrire au marathon de Berlin en 2019, l’inscription se fait au tirage au sort, j’entends déjà parler aussi de la cinquantième édition du marathon de New York qui aura lieu en 2020, et si l’idée de se projeter toujours plus loin permettait vraiment de tenir plus longtemps et dans les meilleurs conditions, sait-on jamais. En attendant, le sac est prêt, la tenue toujours la même choisie et préparée, les « healthy snacks » testés savourés en enfournés, les étirements du matins effectués, le taxi peut arriver.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s