viens 
on joue et je promets de ne pas gagner
tu cours je te rattrape 
et tu deviens le chat
te voilà dotée de sept vie me permets-tu
je reprends les cartes et pour fêter la première
je t’offre un anniversaire 
on a dix-sept ans
comme moi aujourd’hui un peu plus tard que prévu
souffle les bougies et fais un vœu je souris
pourvu que dans la deuxième et troisième vie
ton cœur s’ouvre tes poumons s’inspirent
ton âme s’envole
toujours sur tes pieds promis tu retomberas 
entendre ta respiration comme cette fois-là
puis ta voix la fois d’après deux vies entières
à tout se raconter nous dire rire 
pour de vrai
te rencontrer enfin après combien de vies
combien d’envies en vérité de reviens-y
et te revoir dans une dernière vie 
pour durer
je m’étourdis
tu m’as touchée 
c’est moi le chat

Photo : Alberto Giacometti, « Le chat », 1951.
Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s