le ciel est bas je ne peux y grimper
mes pensées prennent la tangente
vers l'enfance
besoin de sucre récréation totale
à grandes enjambées
sans aucun cri
mon corps change et ma voix se pose aussi
ici
sur la branche qui retient mon élan
le soleil ne mûrit pas que les fruits

Photo : Marc Chagall, "Mère et enfant au panier", 1975.

3 réflexions sur “Le pain, la pomme et les poèmes #85

  1. L’AVENTURE

    Prends garde c’est l’instant où se rompent les digues

    C’est l’instant échappé aux processions du temps

    Où l’on joue une aurore contre une naissance

    Bats la campagne

    Comme un éclair

    Répands tes mains

    Sur un visage sans raison

    Connais ce qui n’est pas à ton image

    Doute de toi

    Connais la terre de ton cœur

    Que germe le feu qui te brûle

    Que fleurisse ton œil

    Lumière.

    Paul Eluard,

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s