j’aiguise l’acier à l’angle du tranchant la lune
monte dans les aigues 
la lame crie sur la pierre
et s’expose à l’air libre offrant au jour son gris
qu’il faudra balayer
ce soir dans les étoiles
je m’efforce de résister à la rouille du temps
à la sueur d’un ciel
essoufflé au printemps

Photo : Frida Kahlo.
Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s