aujourd’hui date d’hier
le jour n’a pas bougé 
tous les gens font semblant
encore eux 
qu’on voit pas
jamais personne ne sait 
mais je ne vois que toi
au creux de chaque seconde
de ce temps 
arrêté
ta main ferme est fermée
mon rythme dégrisé
se perd en un point d’orgue
sans accord
ni musique
pour fêter deux cent jours
dans cet antre magique
des grands inspirateurs

Photo : Georges Braque, « Le Jour », 1929.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s