Dans un mois déjà, la Prom’Classic à Nice, comme le temps passe lorsqu’on se projette autant, à moyen terme pour ce premier 10km sous le soleil et les palmiers pour démarrer l’année à deux et sous les meilleurs auspice, Annie est prévenue et sera sur place, quelle fête cela va être, notre appartement est réservé avec le club parmi d’autre gars tous aussi sympathiques et accueillants. D’un côté mon club de garçons et de l’autre ma chorale de filles, le week-end qui arrive se prépare tambours battants autour d’échanges particulièrement animés sur les masques et le test, j’ai invité mon amoureuse à nous rejoindre pour le dîner et la soirée dansante en espérant qu’elle reste le lendemain pour la répétition et le brunch, je l’inclus dans la boucle des échanges pour qu’elle se familiarise avec la folie de cette bande joyeuse après en avoir eu un aperçu au concert. Sur le long terme, je lui donne les dates des deux premiers Half-Ironman de la saison prochaine. Notre stratégie de course pour Nice est prête, il ne reste plus qu’à l’appliquer selon nos emplois du temps, autant dire que nous avons un rendu très interprété et amusant des séances attendues, je dois cumuler avec les objectifs donnés chaque semaine par le club virtuel du label Ironman, ce qui me donne un premier objectif de 35mn de course à pied pour le triathlon, que je peux enchaîner autant de fois que je veux avec une séance de vélo de 45mn et 60mn de natation. Et en parallèle, je suis sensée assurer un fractionné court de huit fois 400m en 1m32, vive le tapis de course, avant la séance de footing 50mn et une séance de fractionné long en quatre fois 1500m, enfin je n’ose envisager la sortie longue d’une heure et dix minutes pendant la chorale. Ceci étant posé, dans la pratique évidemment tout se complique, je parviens à courir 35mn comme prévu le lundi pendant la pause déjeuner et je m’offre deux triathlons maison en me levant à 6h mardi et mercredi, histoire d’inclure le fractionné court le premier matin sur tapis, les 45mn de vélo sur le retour depuis le siège vers chez moi où elle m’attend avant la répétition. La newsletter du célèbre label américain de triathlon parle de jongler avec son emploi du temps, il évoque également en fin de tirade la magie qui s’opère à l’occasion d’une telle préparation, pourvu seulement que je devienne la reine des équilibristes et qu’elle me suive jusqu’au bout ! Je connais par cœur ses séances de course à pied, elle me raconte le déroulé et je l’encourage. A ses photos de terrain au bord du joli canal plus ou moins boueux, je retourne les photos du bassin extérieur de la piscine sous une brume plus ou moins nette, ce matin il y avait un sapin. Je tente le footing 50mn le lendemain midi, en espérant pouvoir caser les 60mn de natation le soir en mode détente en fin de semaine, avant le fractionné long pour clore la semaine vendredi en fin de journée, et si tout va bien nous caserons une sortie semi-longue avant de prendre la ligne H en direction du château pour fêter en musique et dans les cuisines cette saison festive dont j’aimerais prolonger chaque minute en une journée, chaque nuit en un week-end avec elle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s