les ravages de l'orage ne gênent pas le rosier
qui retient ses épines au fond de son gosier
un vieux truc de sorcier
à ne pas essayer
notre espèce parle trop pour garder un secret
elle sera emportée par le tout nucléaire
tandis que le rosier 
non il résiste au tout
personne n'a encore repris son épique tactique
des épines qu'on avale pour se donner confiance
on sait les épines
nul besoin 
de les montrer 
ni d'un bouton rouge pour pouvoir les activer
elles fleurissent la confiance en chacun d'entre nous
quand je suis entrée
dans ton jardin
j'ai vu ça
en toi
un millier d'épines dressées contre moi
dans ton regard roux cuivré que j'ai su dompter 

Photo : Alexander Calder, "Le Turban", 1969.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s