Comment en arrivons-nous à parler de la chanson d’Anne Sylvestre, Les gens qui doutent, reprenons le fil de la discussion, parce que la fille d’Anne Sylvestre, Alice, est l’ancienne présidente de la chorale à qui j’ai succédé il y a maintenant, oh trop d’années, et parce qu’Alice a rencontré sa femme à la chorale, nous y voilà, les potins de la chorale, qui a rencontré qui. Nous sommes en terrasse au soleil, c’est l’été ou quasiment, la commande a été passée et nous avons fini de deviser sur ce mini salon du livre lesbien rétréci à une seule maison d’édition. Elles ont lu toutes les quatrième de couverture, ont retenu les prénoms, évoqué Buffy, fou-rire. Quand soudain, Anne Sylvestre ? Je répète son nom parce qu’Albane la connaît forcément, j’insiste, Les gens qui doutent, ma chanson préférée, Vincent Delerme et Jeanne Cherhal ? Toujours pas, en revanche notre cheffe de chœur est capable de me sortir tout de go le nom de la percussionniste qui accompagnait Chloé aux platines, Vassilena Serafimova. Je m’incline.

Photo : Chloé et Vassilena Serafimova au CentQuatre, Nuit 104 Lumière Noire.

5 réflexions sur “Nadège Night & Day #78

  1. Tu sais Isabelle, je ne crois pas me tromper en disant que le répertoire adulte d’Anne Sylvestre est (per capita, du moins) mieux connu au Québec que chez vous, où ses chansons pour enfants semblent par contre avoir fait plus de route qu’ici. Bref, Les gens qui doutent fait partie de mes préférées.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s