ils se croyaient tous rois ils jouaient tous aux fous 
ils avaient eu si peur qu’ils prenaient du plaisir  
on se distrait d’un rien 
c’est l’abondance d’un coup
la vie tient à un fil on en fait des paillettes
et l’euphorie devient nouvelle tyrannie
la joie était trop grande 
comme l’est la nostalgie

Photo : Francis Picabia, « Portrait de Mistinguett », 1907.
Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s