j'ai le cœur en faction
prêt à tout pour bondir
hors de moi
s'échapper
et foncer
sur sa proie
en une fraction d'instant
l'infraction est commise
tout penaud
il revient
son dessein
me tient chaud
comme si de rien n'était
alors que tout arrive
par lui seul
pas par moi
il est roi
mon linceul
et ma raison de vivre
je cours après mon cœur

Photo : Joan Miro, "L'astre bleu", 1972.

3 réflexions sur “Le pain, la pomme et les poèmes #134

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s