mon lacet s’est cassé j’en parle au chat
m’approchant pieds nus nous nous étirons
j’ai la peau basanée des gens bizarres
et ma bouche n’émet que des sons barbares
mes boucles sauvages abreuvent l’animal
dans mon corps
tandis que l’oiseau rédige son psaume
je l’écoute pleine de sel et de soleil
la féerie des ferrys me fascine
je sursaute
de joie à chaque entrée 
de bateau dans le port comme s’il allait
me donner rien qu’à moi
des nouvelles de toi

Photo : un chat grec après sa toilette à mes pieds. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s