tandis que je te parle le couple d'heures s'égrène 
par la fenêtre l'oiseau sème le temps 
pour qu'il n'y ait plus qu'à s'aimer 
rien d'autre avant demain
ta main la mienne
un lien

Photo : Joan Miro, "Couple d'oiseaux", 1966.

Une réflexion sur “Le pain, la pomme et les poèmes #131

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s