depuis que les saisons se succèdent

on avait encore jamais assaisonné

un printemps

jamais assisté à une saison

aussi acidulée

et voilà que tu apparais

tout sel toutes fleurs

dehors

c’est tout le ciel qui te dévore

rarement on aura vu le soleil aussi pressé

de te voir

ses coups partent au ventre

rien ne va plus

rien n’est plus

superficiel

plus même la peau à l’idée

de t’avoir

c’est inconditionnel

un tel amour

Photo prise depuis le deuxième étage de la tour Eiffel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s