Réveil à 6h comme si je n’avais pas le choix, arrivée à 7h31 pour retirer mon dossard à Fresnes. Je pose mon vélo à son emplacement, mécaniquement, je me change et je parviens même à donner mon sac au vestiaire extérieur, on me demande si tout va bien, j’ai les lèvres bleues oui. Je suis en trifonction, pieds nus, j’avance vers le bâtiment où devrait se situer la piscine mais on me dit qu’il faut patienter encore un peu, on me demande comment je fais ainsi dans ce froid, c’est la morsure, la méduse s’était donc cachée dans les températures, je décide qu’en fait, non. Je préfère rentrer au chaud plutôt que risquer d’aggraver ma blessure lorsque je ne sentirai plus du tout mes pieds sur les kilomètres de vélo sans vêtements chauds, je récupère mes affaires, quelle folie d’avoir bravé ce froid alors que tout me dit qu’il n’est pas encore temps de courir, un sentiment de soulagement m’envahit lorsque je récupère mon vélo, enfin à nouveau je roule. Et je roule au soleil, à nouveau emmitouflée dans mes vêtements d’hiver, je prends conscience de n’avoir pas roulé depuis des semaines, à ne faire que nager et  ronger mon frein – roulons.

3 réflexions sur “Nadège Night & Day #55

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s