je vous sers un verre ? 
au point où nous sommes rendues
l'alcool sera toujours moins chargé que tes mots
et l'ivresse une caresse comparée aux assauts
des images qui fusent dans la tête 
font vaciller
mon cœur pourtant bien accroché dans la marée
je suis désemparée 
face à tant de beauté

Photo : Guy Buffet, "The Making of the Perfect Martini", 2000.

2 réflexions sur “Le pain, la pomme et les poèmes #144

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s