quel impact

a le poème

la foudre frappe

le soleil cogne

les mots du poème se croisent

et n’ont pas besoin 

de rimer

pour s’embrasser

ils te touchent

s’ils sont dits

ils sont 

ce qu’ils disent 

la pomme croque 

sous ta dent 

dans ta main

le pain s’émiette

même si ce qu’ils ont dit 

n’est plus

le goût reste

la sensation aussi

toi 

tu sais 

tu l’as lu

le poème

son impact

c’est ce qui reste 

en toi

même quand il n’y a pas de poème

seulement des mots 

dits 

maudits mots

Photo : Edvard Munch, « Autoportrait », 1903.

2 réflexions sur “Le pain, la pomme et les poèmes #8

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s