Je me suis promis de ne jamais oublier le visage de celle qui, bien avant la première neige, avait oublié jusqu’à mon souvenir, autant que je me suis souhaité de l’oublier à mon tour. J’ai gardé les yeux fermés. J’ai revu les moments, la rencontre, j’ai voulu me rappeler les rendez-vous, la puissance du désir, j’ai cherché à retrouver les sensations. Mais tout semblait s’éloigner comme si j’avais tout inventé toute seule. La neige a continué à rentrer de toute part et m’a presque recouvert, je garde les yeux fermés. En moi, la solitude et le froid sèment la confusion et veulent m’emporter loin. La neige me recouvre entièrement, je ne sens plus rien.

Plus rien ne fait sens. Un sourire, son regard, les matins, un printemps, l’attente, ce parfum.

Disparaître.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s