une goutte 

de pluie 

trois flaques 

des formes difformes 

s’y reflètent depuis 

le ciel 

vers son miroir au sol 

les nuages en raffolent 

projection des humeurs

qui racontent leur passage

une minute de leur gloire

l’éphémère de la vie 

Photo : Marc Chagall, Projet de rideau de scène pour le ballet « Aleko », 1942.

4 réflexions sur “Le pain, la pomme et les poèmes #37

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s