J-10. Je me suis levée aujourd’hui pile à l’heure de mon départ dimanche 4 juillet, 7h16. Dernière ligne droite pour un événement auquel je suis inscrite depuis le 30 juillet 2019, lors de ma première saison de triathlon, à l’époque j’écrivais Trois éternités et je m’entraînais sur la distance olympique pour m’aligner sur Chantilly puis sur Cherbourg. J’avais d’abord envisagé le Half-Ironman de Cascais, au Portugal, parce que j’avais adoré la destination, il devait avoir lieu en septembre 2019, je me suis sagement ravisée. Jamais à l’époque je n’aurais envisagé qu’une personne puis un contexte puisse un jour m’empêcher de courir, jamais je n’aurais pu imaginer que toute projection dans l’avenir proche puisse s’annuler aussi radicalement du jour au lendemain, à l’image de la nouvelle qui m’a fait prendre conscience de la gravité de la situation, la veille du semi. Aujourd’hui, je me projette vers ce dimanche 4 juillet, jour de l’Indépendance aux US, comme si je devais m’élancer vers une liberté qui m’a été retirée trop longtemps ou dont je n’aurais pas su profiter comme il le faut parce que je n’en connaissais pas la valeur. Trois confinements après l’inscription j’attends ce D-Day plus que n’importe quel autre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s