Il ne me manquait plus qu’un épisode pluvieux pour parfaire ma panoplie de cycliste. Distance S le lundi et distance M le jeudi, je m’offre deux triathlons maison dans la semaine en allant rouler sur les quais, profiter du polygone de Vincennes sous l’orage, de l’hippodrome de Longchamp tôt le matin et du lac enfin réchauffé de Torcy le soir. J’ai l’impression de commencer tout juste à m’entraîner en vrai à dix jours de l’épreuve, les mois de solitude cet hiver m’ont laissé un goût d’incomplétude et de doute profond. Alors pour glisser sur ce regain d’espoir, je m’inscris coup sur coup au triathlon M de Chantilly fin août et au TriaLong de Bois-le-Roi en septembre, j’envisage aussi Cherbourg au mois d’octobre pour clore une saison qui n’aura peut-être pas démérité. En retournant à l’hippodrome de Longchamp dimanche, j’applique le travail de fréquence pratiqué jeudi sous l’orage, je mouline un maximum sur petit plateau en rêvant d’arriver à une moyenne un jour entre 34 et 37km/h sur longue distance. Rêvons. J’atteins un nouveau record sur 40km, si je peux faire mieux encore à Chantilly, alors… C’est la fête de la musique et il fait beau contrairement à certaines autres années dans les souvenirs de ma jeunesse, c’est la fête et je reste chez moi après une séance d’ostéo très efficace et dont je sens les bénéfices des heures après comme un mécanisme qui s’autogère, je suis à l’écoute de mon corps qui se reconnecte après la manipulation, l’ostéo m’a parlé de quelques tensions mais rien de plus, tout s’est enfin plutôt équilibré. La semaine s’annonce pluvieuse alors que je peux aller nager à Torcy, ce n’est pas grave. Place à la récupération, ce qui n’est pas fait ne se fera, je dois relâcher un peu la pression. Bien sûr, j’envisage une dernière distance L sur deux jours ce week-end entre Torcy, Longchamp et une sortie longue dans le quartier comme une dernière danse, on verra. Je visualise les transitions, je prépare mon sac dans ma tête, je lis et je relis le guide de l’athlète fourni par l’organisateur, j’apprends par cœur le plan, les divers emplacements. Je crois que je commence à avoir hâte d’y être enfin, depuis le temps que j’appréhende.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s