toujours la même histoire
lune et soleil
ne peuvent se rencontrer
ni s'attraper
car loyal le soleil 
brille pour la terre
et n'en a donc que faire 
d'une amourette 
la lune agit par phases
elle disparaît
puis renait de ses cendres
ce même refrain
pourrions-nous partager
le ciel ensemble
le soleil chasse la lune
à son réveil
et s'en veut pour cela
toute la journée
il propose à la lune
d'être au coucher
la lune fait pâle figure
tel un fantôme
vexée elle chasse le jour
et le soleil
plutôt que la pitié
la solitude
la lune change de refrain
on l'entend dire
ce n'est pas à vous de me consoler
mais à moi de me consoler de vous

Photo : Vincent Van Gogh, "Deux papillons blancs", 1889.

5 réflexions sur “Le pain, la pomme et les poèmes #127

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s