comme le jour fait le même geste de se lever
retourner la terre 
œuvrer avec précision
l’insecte social crée le lien en s’activant 
parfois je m’imagine plus grande que je ne suis 
fourmi seule face au monde 
dans le creux de ta main
souvent tu m’as vue plus forte aussi
qu’aujourd’hui
quand la lumière éclaire la fourmilière 
mon ombre
se fait lasse et par quelques pas s’en va sans bruit 

Photo : Ironman Cascais.
Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s