d’un coup de pied elle abat en face d’elle le mur 
qui n’a pas eu le temps de se dresser elle cède
la muraille faite de fadeur plate et puérile 
oublie l’arbre et l’oiseau
empaille la volaille et
brûle la vieille branche qui ne soutient aucun regard
d’un coup de rein elle oppose aux impositions 
la nature fatale de sa vision à valeur
d’authenticité ce n’est pas elle qui le dit
plutôt le monde entier 
qui le crie aujourd’hui
quand je l’ai reconnue je ne l’ai plus lâchée

Photo : Patti Smith et William Burroughs, photographiés par Robert Mappelthorpe dans les années 1970.
Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s