quatre rencarts plus tard
un cinquième défrisé
silhouette allégée 
et la nuit à la clé
je reprends le chemin
des soirs de séduction 

des mots bleus à l’âme sœur
le cœur dicte sa foi
sans lieu de pèlerinage
il veut rendre à l’étreinte
le plus doux des hommages

je danse la rumba les pieds nus en hiver

Photo : René Magritte, « Le Pèlerin », 1966.
Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s