Nadège propose d’inviter Annie à diner dans notre appartement le lendemain, samedi soir, c’est une excellente idée entre deux courses, la Prom’Classic que nous avons décidé de faire en off et la sortie longue du club prévue dimanche matin dans les collines de Nice, il faudra juste faire les courses entre les deux courses, la balade dans le vieux port et la visite obligée du château. Nous courons la Prom’Classic le samedi matin à 10h sous un soleil toujours aussi enthousiaste, un mauvais rhume que je traine depuis le début de la semaine m’empêche au début de profiter d’un élan digne de cette belle et large avenue, je commence à me sentir plus à l’aise une fois les bronches dégagées sur le retour vers le Cours Saleya où le marché aux fleurs et aux légumes nous attend, le soleil prend toute la place dans le ciel, la mer éclatante, je nous prends en photo. Les étals du marché rivalisent de légumes et fruits issus de petites productions locales, de souvenirs et de senteurs de lavande, de sourires du midi et de bonne humeur, j’aimerais faire plaisir à tout le monde sauf que nous n’avons toujours pas trouvé notre menu, place à l’inspiration, deux petits bouquets d’artichauts et un autre d’oignons verts, une belle batavia et des avocats, trois belles pommes et je craque pour la petite barquette de framboises et myrtilles. Il nous manque le poisson que nous pensons trouver dans le vieux port, ce sera un poulet rôti. Elle choisit un pain encore plus spécial que les bières artisanales de la veille et nous profitons d’un brunch riche et réconfortant après cette première sortie course à pied du week-end. Nous ne sommes pas les seules à avoir couru la Prom’Classic en off, les trois coureurs du train l’ont également fait en mode footing et l’organisation a mis en place à partir du dimanche un 10km connecté pour consoler ceux qui seraient tristes de ne pas avoir reçu leur médaille de finisher. Je découvre à nouveau le vieux port dont une partie est joliment ensoleillée, les gens y déjeunent en regardant les quelques voiliers de sortie, elle prend en photo de très jolies petites barques. Aucun poissonnier en vue, nous les verrons le lendemain matin lors de la sortie longue, il faut arriver un peu plus tôt pour trouver les pêcheurs à la descente de leur barque, comme à Tinos. Nous poursuivons donc notre escapade touristique vers le château pour profiter d’une vue panoramique sur la baie des Anges, c’est incroyable comme le ressac des vagues sur la plage de galets nous parvient d’en bas, la ville s’offre à nous entourée de ses collines aux dénivelés qui font la joie des nombreux cyclistes et autres adeptes du plus célèbre Ironman en France. Pourvu que je sois un jour à la hauteur de la côte de Vence pour m’aligner moi aussi sur Nice.  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s