parfois il suffit d'une brève accélération 
pour redonner le sourire
quand le cœur s'arrête pour ses propres raisons
et l'on se retrouve à terre
comme atterré
tombé de sa propre hauteur
un simple vrombissement de moteur 
foncer
et la terre entière se met à danser autour

Photo : James Baldwin et César.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s