aller c’est venir

venir c’est aller 

vers

si tu vas juste

tu vas mal c’est là

le mystère du ver

dans la pomme pourrie

venir c’est aller

vers 

là-bas 

pour y faire

ou défaire refaire

faire que ce soit fait

ou dit

ou écrit

ainsi sommes-nous

là où nous allons et

ce que nous y faisons

Photo : Miro au travail.

5 réflexions sur “Le pain, la pomme et les poèmes #33

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s