le vent est tombé
peut-être amoureux
a-t-il décidé de se retirer
tout ce silence d’un seul coup je t’attends
et j’entends le carillon comme ton souffle
c’est la main caressant une vague docile
te retiens-tu ainsi de respirer
pour mieux voir
me deviner
tout savoir
pour dompter les élans de la marée
rien n’arrête un coeur par toi inspiré
dans la hâte
au matin
de te trouver

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s