c’est le grand jour de la partance 

mi-délivrance et mi-regret

déjà le navire quitte le quai

tu grandis dans le sillon 

de son éloignement 

prends le large

des habitudes nouvelles

et balade tes souvenirs 

dans les festivités matinales

pour prolonger à chacun de tes pas

mon ombre dans les allées des jardins orientaux 

quand je plongerai mon regard dans ce lointain qu’on ne voit plus

Photo : Pablo Picasso, « La Baignade », 1937

7 réflexions sur “Le pain, la pomme et les poèmes #57

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s