cent pas vers toi tournés sans un visage
cent fois les mots murmurés sans écho
cent premières fois sans une seule avec toi
cent fleurs sauvages aimées sans un bouquet
cent bouquets balancés sans une mariée
cent marées annoncées pas une seule vague
cent vagues de la tête brisées sans un cri
cent larmes versées au silence dans la nuit
cent nuits passées à rêver pas un bruit
cent jours à lire des versets sans prier
mais sans toi ni poésie ni beauté

5 réflexions sur “Le pain, la pomme et les poèmes #100

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s