c’est l’hystérie d’avoir fini oui d’en avoir 
terminé emballé ça pèse lourd soudain si
lourd qu’on dirait ce poids 
celui d’une âme parfaite
ou autre chose qui n’existerait pas non plus
animée du souffle chaud de la fièvre forte
je feuillette les pages 
en comptant tous les arbres
si seulement j’avais su planter une forêt
plutôt que de déraciner poèmes et lettres
j’écrirais tout petit
et plus grand caractère
me sera par le saint éditeur octroyé 
j’apprends qu'au fur et à métrique que s’écrit 
le livre d’un ailleurs
tu m’y attends déjà

Photo : Walasse Ting, "Blue Horse and Bouquet”, 1990.
Publicité

2 réflexions sur “Dodéca si et seulement syllabes #36

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s